vos questions aroma les réponses de votre docteur en pharmacie aromathérapeute

Quelles huiles essentielles conseillez vous pour lutter contre les douleurs articulaires suite à une hormonothérapie d’un cancer du sein ?

Vous aimez ce billet ? Partagez le 😉Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Vous êtes nombreuses et nombreux à me solliciter sur vanessences.fr pour des conseils aroma ou des interrogations quand à l’utilisation des huiles essentielles bio.

L’une de vous m’a posé cette question, je vous fais profiter de ma réponse 😉

Bonjour je demande ce renseignement pour une connaissance .
Elle a 33 ans et a été opéré d’ un cancer du sein avec ablation, chimio et rayon .
Mais ce qui est très embêtant pour elle c’est hormonothérapie car cela lui donne des douleurs articulaires .
Que lui conseilleriez vous en produits naturels ou aromathérapie ?
Merci d avance pour elle .
Elle voudrait arrêter de fumer mais voudrait également une aide naturelle

Bonjour Madame,
Tout d’abord, en cas de cancer hormono-dépendant ou d’antécédents de cancers hormono-dépendants (cancer du sein, ovaires, utérus, endomètre…), il faut éviter lorsque l’on recours à l’aromathérapie, l’utilisation d’huiles essentielles dites « oestrogen like ».
Il faut également éviter de consommer en trop grande quantité des plantes riches en phyto-oestrogènes (soja, houblon, cimicifuga, trèfle rouge, sauge, graine de lin…) et éviter d’utiliser des compléments alimentaires à base de ces plantes riches en phyto-oestrogènes.

Voici une liste non exhaustive de certaines Huiles essentielles, les plus courantes à ne pas utiliser, aussi bien par voie orale que par voie cutanée ou olfactive du fait des antécédents de cancer du sein (éviter les huiles essentielles « oestrogen like » contenant par exemple des sesquiterpénols comme du cèdrol, globulol, santalol, sclaréol, viridiflorol, atlantol etc…) :

Attention ! cette liste n’est pas complète cela concerne les huiles essentielles les plus courantes: Anis vert et étoilé, Carotte, Cèdre de l’Atlas, Cèdre de Virginie, Céleri , Cyprès toujours vert, Elémi Eucalyptus globulus, Fenouils, Genévrier commun, Matricaire, Menthe citronnée, Myrte verte, Néroli, Niaouli, Patchouli, Ravensare anisé, Romarin à verbénone, Santal blanc, Sauge sclarée, Sauge officinale, Tanaisie annuelle, Verveine odorante…

 

A la question : Les phyto-oestrogènes peuvent ils stimuler la croissance d’un cancer hormonodépendant ?

 

A ce jour, le débat est encore ouvert. Les expériences faites in vitro indiquent que ces oestrogènes végétaux peuvent en effet stimuler les récepteurs aux oestrogènes de cellules tumorales.

Ils peuvent aussi interférer avec les traitements hormonaux du cancer du sein, tels le tamoxifène et les inibiteurs des aromatases (Arimidex, Femara, Aromasin).

Cependant, après avoir analysé les données scientifiques disponibles chez l’humain, des experts estiment qu’une consommation alimentaire modérée de soja est sécuritaire pour les femmes à risque de cancer du sein ou en rémission de cancer du sein.

Par précaution, comme on ne sait pas réellement, je conseille aux femmes atteintes du cancer du sein ou hormono-dépendants ainsi qu’à celles qui en ont déjà souffert et qui sont en rémission, d’éviter de consommer en trop grande quantité des aliments riches en phytoestrogènes (comme le soja par exemple) et de ne pas utiliser d’huiles essentielles oestrogène like.

Pour lutter contre les douleurs articulaires

Je recommande à votre amie d’enrichir son alimentation en Oméga 3, c’est à dire de manger des poissons gras sauvages (les plus riches en omega 3 sont : le flétan, le saumon, le hareng, la truite, le thon, le maquereau, l’anchois et la sardine).

Si elle ne consomme pas suffisamment de poissons gras, elle peut très bien faire une cure d’Oméga 3 sous forme de capsules d’huile de poisson sauvage (que l’on peut trouver en pharmacie ou magasin bio).

Il est recommandé de faire 1 cure de 3 mois 2 fois par an.

Les propriétés anti-inflammatoires des acides gras essentiels type oméga 3 ont été démontrées par plusieurs études qui mettent en avant les bienfaits de la consommation de ce type d’omega 3 pour ce qui concerne:

  • la régulation cellulaire et cardiovasculaire.
  • la baisse du taux de mauvais cholestérol
  • la prévention du cancer et diminutions des risques de crise cardiaque
  • diminution des douleurs au niveau des articulations et du rhumatisme

Pour soulager les douleurs articulaires localisées, je lui conseille d’utiliser notre Huile de soin bio Musculaire et articulaire Vanessences (elle ne contient pas d’huiles essentielles oestrogen like) en massage sur les zones douloureuses.

Huile de massage musculaires articulaire

 

Pour lui apporter une aide complémentaire de le cadre d’un sevrage tabagique, nous avons 2 préparations:

 

Le Roll’On Bio SOS STOP Envies

Soin aux Huiles essentielles Bio 100% naturel et Bio dont 20% d’huiles essentielles bio.

Roll’on bio SOS STOP Envies Vanessences, un mélange d’huile végétale et essentielles Bio ayant pour but d’aider à diminuer ou à arrêter la consommation de tabac, alcool, à gérer les envies sucrées et salées (fringales), et d’en diminuer les symptômes de sevrage (nervosité, irritabilité, fatigue, frustration…)

Synergie anti tabac à respirer et à utiliser aussi par voie orale:

Synergie 100% Huiles essentielles Bio pour aider à l’arrêt du tabac (Préparation d’aromathérapie Bio d’après la formule de Danièle Festy)

 

En espérant avoir répondu à vos attentes, restant à votre disposition.

Salutations aromatiques.

Vanessa BOZEC, Docteur en Pharmacie, Aromathérapeute Vanessences

Vous aimez ce billet ? Partagez le 😉Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Pharmacienne aromathérapeute vanessences.fr

Notre pharmacienne est docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de Rennes, avec plus de 15 ans d’expérience en officine elle a une très bonne connaissance des pathologies, des traitements chimiques, de leurs indications, de leurs contre indications et de leurs effets secondaires. Notre pharmacienne est formée aux alternatives thérapeutiques naturelles : homéopathie, oligothérapie, phytothérapie, diététique et compléments alimentaires et bien sur formée spécifiquement à l’aromathérapie scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *